Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Allez Cannes Info

Allez Cannes Info

Information sur la vie du club de l'AS CANNES pour les passionnés .

Entretien avec A.L. Péralta

Entretien avec A.L. Péralta

Entretien avec Anton Péralta

JC : Salut Anton. Tu évolues au poste de milieu relayeur. Quelles sont les qualités indispensables pour évoluer dans ce secteur ?

A.L.P. : Bien. Au poste de milieu relayeur, je pense qu'il faut avoir déjà un gros volume de jeu parce que c'est la qualité prédominante à ce poste là, après il faut aimer faire des efforts et faire jouer les autres, surtout les attaquants et après aimer défendre, en fait il faut être un joueur un peu complet en ayant une grande qualité au niveau du don de soi car c'est un poste où on a besoin de beaucoup travailler pour l'équipe, pour les autres. Quelquefois c'est un peu un travail invisible que les gens ne voient pas forcément mais c'est un travail très important pour le bien du groupe et du collectif.

JC : Justement, quel est le bilan que tu tires au niveau collectif ?

A.L.P. : Au niveau collectif, on a atteint notre objectif qui était de monter et de finir champion.  Bon ça, c'est deux objectifs qui ont été atteints, après sur la forme je pense que l'on aurait pu mieux faire et notamment mieux finir. On a vu que l'on a fini par quatre résultats négatifs dont trois défaites et même si on a la facilité de trouver l'excuse que l'on était déjà champion et que l'on était déjà monté, je pense que ce n'est pas normal, quel que soit le niveau ! On est un club amateur entre guillemets, mais on fonctionne comme un club professionnel, chaque joueur est rémunéré, donc on se doit jusqu'au bout d'avoir des résultats et puis même dans la forme, on a pas montré le visage d'une équipe championne sur les derniers matchs. Après, au début de saison, on a eu aussi du mal sur la mise en route du collectif, on a eu beaucoup de mal sur une dizaine de matchs mais petit à petit c'est venu, par contre je pense qu'avec le potentiel que l'on avait, on ne l'a pas exploité entièrement. On a tourné à 70 ou 80 pour cent, donc c'est bien car on peut se dire qu'il y a de la marge et la saison prochaine, j'espère que l'on pourra tiré cent pour cent du collectif.

JC : D'un point de vue personnel, quel regard portes tu sur ta saison ?

A.L.P. : Pour ma part, je sais que je suis dans les dernières années de ma carrière mais je ne me fixe pas d'objectif de fin de carrière. En ce moment, je prends du plaisir, je pense avoir fait mon travail comme je l'ai dit, un travail de l'ombre au sein du groupe, apporter mon expérience aux plus jeunes, avoir un peu un rôle d'équilibre au milieu, à savoir parler, aider également le coach au niveau tactique, être un relais au niveau du terrain. Je suis satisfait de ma saison mais je pense comme la plupart des joueurs. Maintenant, on progresse à tout âge et faut jamais se satisfaire de ce que l'on a fait. Il y a des choses que j'aurai pu mieux faire et j'espère l'année prochaine me corriger et m'améliorer encore, même à 35 et bientôt 36 ans.

JC : Justement, tu es le plus ancien du groupe, comment se sont passées les relations avec les plus jeunes ?

A.L.P. : Eh bien , très bien, très très bien. On voit dans la société que quelquefois cela peut paraitre compliqué avec le choc générationnel mais je pense que cette année et même l'année dernière, j'ai trouvé des jeunes très à l'écoute avec une super mentalité mais je crois qu'eux sauront le dire mieux que moi. Je pense que j'ai eu un rôle, un peu de grand frère et j'ai ressenti qu'ils étaient bien à l'écoute et qu'ils étaient preneurs des conseils. Moi, j'aime parler, j'aime bien venir en aide et faire part de mon expérience que j'ai vécu dans le monde professionnel et j'ai trouvé un retour, il y a eu un échange. Donc, les jeunes au top, vraiment au top !

JC : Pour terminer cet entretien, parle moi un peu de ton avenir. L'envisages tu ailleurs ou toujours à l'As Cannes ?

A.L.P. : Non, moi ce que j'ai dit et les gens le savent, il y a eu ce dépôt de bilan qui a été acté. A ce moment j'ai eu une décision à prendre, c'était, soi je partais pour un nouveau challenge dans un club de cfa ou de national mais il y a eu aussi le fait que ma compagne avait un enfant en bas âge qui n'était pas de moi donc, ça aussi ça m'a poussé à rester ici, à rester au club. donc ce n'est pas essentiellement un choix sportif. Cela a été un peu des deux. Donc, à partir de là, j'ai accepter le projet du club. J'ai envie de continuer à jouer autant d'année que je le pourrai physiquement et autant d'année que je satisferai les dirigeants et le coach. Donc, je ne me fixe pas vraiment d'objectif et quand je vois des gars comme Benjamin Nivet qui ont 40 ans et qui continuent à jouer, moi je suis en pleine possession de mes moyens, physiquement, je suis très très bien donc je me vois continuer encore longtemps dans ce club et dans aucun autre club aux alentours de la région.  Et ma carrière s'arrêtera à l'As Cannes.

JC : Merci Anthony et bonne continuation.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article